Arreter un saignement de nez

Un saignement de nez (le terme médical est l’épistaxis) peut être bénin, mais il est souvent gênant. Le sang qui coule provient d’une rupture de la muqueuse nasale, riche en petits vaisseaux sanguins.

On le soigne souvent en nous demandant de nous asseoir dans un environnement calme, de se moucher afin d’évacuer les caillots de sang restés dans les cavités nasales (éviter de pencher la tête en arrière, le sang s’écoulerait dans la gorge). Mettre du coton ou une mèche hémostatique dans la narine (le temps de la coagulation du sang), tamponner à l’aide d’un mouchoir, comprimer entre le pouce et l’index une aile du nez, ce qui est tout sauf sexy et pas très pratique pour respirer. Ils existent également des huiles essentielles capables de stopper rapidement l’hémorragie.

Éviter de se gratter ou de mettre les doigts dans le nez pour faire office de tampon. Il existe des gestes simples, n’hésitez pas à demander conseil à un professionnel de la santé.


épistaxis

L’origine de ces épanchements nasaux, peut être suite à un mauvais coup reçu sur le nez, ce qui pourrait créer un micro traumatisme, mais pas seulement, il pourrait y avoir un corps étranger (éternuer ou se moucher peut parfois aider), la consommation de drogue, un changement radical de climat, une sinusite, la sécheresse de l’air, une allergie ou un changement de pression atmosphérique… Dans la plupart des cas, il est bénin et sans danger. Parfois, il peut être la conséquence apparente d’une maladie plus grave ou être un symptôme d’un problème de santé beaucoup plus important. En cas de doute, n’hésitez pas à consulter votre médecin traitant.

La technique que je vais vous dévoiler est surtout efficace après un coup reçu, il va aider à la coagulation de la paroi interne du nez sans aucun artifice. Cette méthode est très utilisée par les pratiquants d’arts martiaux.

Du mai 16

Ce point issu de l’acupuncture chinoise appelée « Du Mai 16 ou le palais du vent ou en chinois Feng Fu » est le seizième point du Vaisseau Gouverneur (Mère des méridiens Yang), il fait partie des 8 « méridiens curieux ou merveilleux vaisseaux ». En Médecine traditionnelle chinoise, on dit que ce point éteint le vent intérieur, nourrit et apaise l’esprit. Et contrairement à ce que beaucoup de gens pensent, il ne se trouve pas sur nez. Il se situe à la rencontre de l’occiput (base arrière du crâne, au-dessus de la nuque) et des cervicales.


Du Mai 16

Il suffit juste d’exercer une pression sur ce point.Poser votre pouce à cet endroit précis, pencher très légèrement votre tête en arrière afin d’exercer une pression ni trop forte ni trop légère pendant une minute sur votre doigt. La manœuvre peut paraître étrange, mais il est plus facile que la tête aille vers le pouce qu’inversement. Au final, la pression va sous l’occiput sans que l’on le réalise. Redressez la tête et vous pourrez le constater par vous-même. Cette technique peut être effectué seule ou si vous le préférez, par une tierce personne. Si vous désirez vous masser différemment, vous pouvez alors utiliser une petite balle de tennis, collez-la entre un mur et le haut de votre nuque. Effectuez des petits ronds, les sensations sont très agréables.

Si votre nez saigne abondamment ou à répétition, si vous souffrez de trouble de coagulation du sang, de tumeur, de nausées, de vomissements, de traumatismes, de fracture de la cloison nasale, gardez votre calme et pensez à consulter votre médecin traitant le plus rapidement possible.